Accueil du site > BOUHAMAM AREZKI > SONATRACH (HASSI-R’MEL) Le vote pour l’élection de la section syndicale UGTA (...)

SONATRACH (HASSI-R’MEL) Le vote pour l’élection de la section syndicale UGTA compromis

SONATRACH (HASSI-R’MEL) Le vote pour l’élection de la section syndicale UGTA compromis

samedi 4 avril 2015, par laghouatinfo

Prévu initialement pour hier soir, le deuxième tour du scrutin pour l’élection des membres de la future section syndicale de la compagnie gazière Sonatrach/DP de Hassi-R’mel a été tout simplement gelé par le tribunal de Laghouat. En effet, par ordonnance en référé rendue mercredi dernier dans le litige opposant des travailleurs de la compagnie Sonatrach/DP de Hassi-R’mel (Laghouat) à l’union locale UGTA, le tribunal de Laghouat a ordonné de surseoir au scrutin qui devait se tenir avant-hier, jeudi, et ce, en attendant de statuer sur le fond du litige. Joint par téléphone, Me Messaoudi Amar, avocat des six travailleurs plaignants, a indiqué qu’il a “confiance en la justice”, avant d’ajouter qu’un “huissier de justice est chargé de notifier l’ordonnance pour la partie adverse, à Hassi-R’mel, localité distante d’environ 120 km au sud de Laghouat”. L’avocat a précisé que s’agissant d’une entité syndicale ayant un lien organique fort avec l’union de wilaya UGTA, cette dernière a été mise en cause afin de faire toute la lumière sur la véracité des irrégularités qui auraient entaché le processus électoral. Interrogé sur la possibilité de l’union locale Ugta d’interjeter un appel contre cette ordonnance, l’avocat a précisé que “l’appel ne suspend pas l’exécution”. Ce qui a réconforté, en partie, la position des six plaignants qui sont allés jusqu’à demander l’annulation pure et simple du processus électoral. Par ailleurs, l’information s’étant répandue telle une traînée de poudre en pleine campagne électorale, les candidats, qui profitaient encore des dernières heures avant le jour “j” pour amener les électeurs à les cautionner, ont été surpris par l’issue de ce bras de fer qui a opposé leurs collègues à l’union locale UGTA. Pour rappel, tout a commencé quand la commission électorale a rejeté les dossiers de candidature de six travailleurs pour le motif qu’ils n’ont pas justifié de trois cartes d’adhésion à l’UGTA. S’estimant éligibles de droit, ces travailleurs ont saisi la justice en référé pour réclamer leur droit de se porter candidat. Ce qui s’apparente à une riposte résolue alors que le processus électoral, dont le jour du vote était fixé au 3 avril, est désormais compromis. Selon les requérants qui s’estiment lésés, la commission électorale a fait sciemment une mauvaise application des dispositions de l’article 10 des statuts de l’UGTA pour “écarter toute velléité d’opposition à l’immobilisme ambiant de l’UGTA”. Ne croyant plus à l’efficacité de l’UGTA et remettant tout simplement en cause sa légitimité, les travailleurs, dans leur grande majorité, nourrissent de plus en plus leur volonté de création d’un syndicat autonome.

B. A.

SPIPSe déconnecter ]  | Suivre la vie du site RSS 2.0

Copyright 2011 Laghouatinfo Network | Condition | Contact | Pub | Ale3lania | TVNet | DVD | FM | NSK | Fr | En